Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Recherche



Calendrier
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 9 membres


Connectés :

( personne )
Autre menu

Un peu d'histoire - Patrimoine

DU XIIIème au XXIème SIECLE,  QUE DE CHEMIN PARCOURU
Depuis 1234, que  notre église est mentionnée sous le nom de Ecclésia de Saint-Victoris de Vernassals, combien de générations y ont prié, chanté, pleuré, aussi,  c’est avec émotion que nous rendons hommage  à ces bâtisseurs d’un autre âge ; de leurs mains, leur bien le plus précieux,  ils posaient les fondations de notre histoire il y  a 8 siècles.  Ils  nous ont ainsi ouvert le livre de leur vie, charge à nous de savoir  le lire, l’interpréter et surtout le conserver.  
 Au terme de son homélie, Monseigneur nous a dit « quand on a un cœur jeune, on a un regard plein d’espérance », nous devons être très très jeunes,  car de l’espérance il en a fallu  afin de mener à bien ce grand projet qu’a été la restauration de cette église.
Son histoire est intimement liée à celle du château, dont il ne reste qu’une tour incorporée dans une construction rurale, le chœur et la première travée formaient la chapelle de celui-ci. Rien ne l’aurait amenée sous les feux de l’actualité si une campagne de travaux menée depuis 2003 n’avait permis de redécouvrir son ancien portail roman,  c’est donc lors des travaux de piquage des enduits que ce dernier est apparu sous une maçonnerie de blocage qui obturait l’ancien portail et dont les lobes étaient bien visibles, on accédait à l’église par une petite porte
Ces travaux ont certainement été réalisés au XVIIème siècle lors de l’agrandissement de l’église et la construction de la façade occidentale.
 C’est  également sur le seuil de cette nouvelle façade que la perspicacité  du Père Savelon  a permis de mettre à jour  l’ancienne pierre d’autel convertie en marche d’escalier.
Les peintures intérieures aussi ont été diversement remaniées selon les époques, l’ensemble des décors est arrivé jusqu’à à nous très abîmé et encrassé, aussi dans un premier temps, il a été nécessaire de procéder à des travaux de consolidation et de masticage car de nombreuses fissures endommageaient les murs et la voûte, ensuite un sérieux nettoyage a été indispensable afin d’éliminer tous les badigeons antérieurs.
Il a fallu tout le professionnalisme de l’ensemble des maîtres d’oeuvre et artisans qui ont travaillés sur ce chantier et surtout la parfaite collaboration qui s’est instaurée entre les prêtres de la  paroisse Jean XXIII et la municipalité,  pour que ce chantier plein d’imprévus ait  pu être mené à son terme.
Chacun a su rebondir et accepter les multiples contraintes tant matérielles que financières occasionnées par la découverte de ces témoignages de notre passé.
Pendant tout un hiver, le bâtiment de la mairie a suppléé à l’église  pour les messes, tandis que  les cérémonies religieuses avaient  lieu dans les paroisses voisines.

 

Ceremonie_inauguration.jpg

 

_____________________________________________________________________________________________

 

 


  LE PORTAIL ROMAN
Ce portail à arc polylobé est réalisé en pierre de provenance locale.
Les 4 colonnes se composent d’un socle, d’une base, d’un fût et d’un chapiteau.
Les chapiteaux constituent l’élément essentiel de la décoration, on trouve successivement :
-    Un chapiteau à décor de feuilles superposées, allongées et rainurées.
-    Un chapiteau à tête de  monstre monocéphale à 2 corps terminés par une queue palmée et enroulé, munis chacun de pattes griffues. De la bouche curviligne sort une langue hypertrophiée. Les yeux sont soulignés par un bourrelet. Ce décor porte encore les traces de polychromie rouge et noire.
-    Un chapiteau à décor composite : d’une tête anthropomorphe grossière à la bouche béante sort un double réseau de tiges entrelacées terminées par des palmettes en éventail.
-    Un chapiteau orné de feuilles nues bien détachées du fond, couronnées par un ornement endommagé.
Les parties romanes complétées par la découverte de ce portail nous permettent de dater l’ensemble de la fin du XIIème siècle.

La redécouverte de cet ensemble a été un nouveau et important jalon dans l’histoire de l’architecture romane locale, elle positionne l’église de Vernassal aux côtés de celles de Landos, Bains, Arlemps ou Chaspuzac, qui ont conservé ce même type de portail polybé et confirme la Haute-Loire comme un conservatoire  de l’art médiéval , tant par l’architecture que pour les décors peints ou sculptés.

 

 

 

 

Portail_roman_Noir_B.jpg


LES FRESQUES et TRESORS
Scalpels, brosses, éponges, et pinceaux, ont réalisé  pourrait-on dire  « des miracles »
 La Chapelle nord
Sur le mur ouest, sous 5 couches de badigeons apparaissait une peinture du XVIème siècle représentant Saint-Robert tandis que le mur nord a dévoilé un décor  très piqueté daté du XIIIème siècle, on peut penser qu’il s’agit de la résurrection du Christ.
Les voutains  bien dégradés ont été piqués, refaits et passés au badigeon, le décor des nervures a été dégagé, nettoyé et brossé.
Maintenant appelée Chapelle Saint-Robert,  celle-ci est fermée par une imposante grille en fer de 350 kg. Faisant office de musée, elle abrite désormais une croix processionnelle du XVIème siècle classée aux monuments historiques depuis 1905 ;  sont exposées également des statuettes en bois doré, l’une de Saint-Victor, patron de la paroisse, les autres représentant Saint-Roch, Saint-Joseph ainsi que 2 Vierges à l’Enfant.
Figurent aussi un Missel du diocèse du Puy présenté sur un porte-livre daté de la Révolution.
Le choeur
Sous la voûte, sous 3 couches de badigeons, s’est profilé enfin un premier décor daté de la fin du XVIIème siècle représentant une colombe dans  une allégorie semblant évoquer un soleil.
Un autre décor lui aussi en bon état, daté du XVème siècle apparaissait, composé en grande partie de chevrons bruns sur fond clair.
Sur le mur sous la corniche côté sud a été représentée une très belle scène du XIIIème siècle, en assez bon état représentant la lapidation de Saint-Etienne.
L’arc triomphal
 Plâtre et ciment recouvraient des vestiges d’époques différentes. Les décors du XVème siècle ont été privilégiés à ceux du XVIIème en mauvais état. On peut distinguer une main tendue semblant protéger l’assistance.



NOTRE EGLISE AUJOURD’HUI
Depuis 2006, l’église est inscrite à l’inventaire des monuments historiques.
D’autres décors d’époques différentes existent dans la 1ère Chapelle nord, ainsi que la nef, ils restent en attente de futures restaurations.
Voûtes, pilier, chœurs et chapelles sont recouverts désormais d’une palette de couleurs qui donnent une église gaie et colorée ; les couleurs qui se reflètent sur les murs clairs au travers des vitraux baignés de soleil, accentuent l’effet lumineux de tout l’espace.
Après une longue relégation dans les combles, l’autel du XVIème siècle superbement restauré, avec ses 4 évangélistes en façade  a  totalement transformé le chœur, quant au Maître Autel en pierre, c’est aujourd’hui que sa fonction première lui a été rendue, maintenant,  que sont gravées  les 5 croix représentant les 5 plaies du Christ.
La tribune qui assombrissait la nef, ne présentant aucun caractère particulier a été démolie. Nous sommes dans une période où les règles de sécurité sont très strictes, personne ne pouvait nous garantir sa solidité, la municipalité a préféré jouer la prudence.
Par contre la chair a été conservée, d’époque Napoléonienne, elle est l’œuvre d’un enfant du pays garde du corps de l’Empereur
Détail qui a son importance surtout dans nos régions : durant cet hiver 2008-2009 si froid et si long, chacun a pu apprécier le confort du chauffage au sol.

LE BUDGET
Le budget de notre petite commune était loin de pouvoir supporter un tel projet aussi des aides extérieures ont été primordiales :
Le montant des travaux de la  1ère tranche pour les travaux extérieurs : …         184 694 euros
     Conseil général a subventionné……………………..      82 350 euros
     La paroisse Jean XXIII ………………………….    ..     46 000 euros

Le montant des travaux de la 2ème tranche pour le portail roman et les fresques : 137 707 euros
Les subventions ont été les suivantes :
      D.R.A.C. (20  % du montant retenu)…………………. . 21 659 euros
     Conseil Général (30 % du montant retenu)…………….. 32 489 euros
     Conseil régional (10 % du montant retenu)…………….. 10 830 euros
     Réserve parlementaire du Sénateur Adrien Gouteyron….24 000 euros
 Un emprunt de 70 000 euros sur 20 ans a été réalisé et le reste a été financé en fonds propres.

LA MAIN DE L’HOMME
Nous ne pouvons pas clore l’historique de  cette belle réalisation sans mettre à l’honneur les maîtres d’œuvre et les artisans sans qui rien n’aurait été possible :
Maîtrise d’œuvre
   Dominique Brunon                                                     Architecte des Bâtiments de France
   Jean-Michel Fuzet                                                       Architecte DPLG
   Bernard Galland                                                          Technicien SDAP 43
   Jean Jacques Gateuille                                                 Economiste
   M. Sabatier                                                                   Coordinateur SPS  CDG
   M. Perrussel                                                                 Thermicien
Première tranche
   Charpente- couverture- enduits extérieurs                     SARL Ampilhac
   Menuiserie                                                                     Philippe Chabanne
   Peinture                                                                          SARL Broc
   Zinguerie                                                                       Jean Paul Rousson
   Serrurerie                                                                       Gire Frères
Deuxième tranche
   Portail Roman                                                                    Le Compagnon
   Enduits intérieurs- échafaudages                                       SARL Ampilhac
   Menuiserie                                                                         Marc Defix
   Plâtrerie – peinture                                                            SARL Broc
   Carrelage                                                                            SARL Faverial
   Fresques                                                                             Mme Annie Andrès
   Electricité- chauffage                                                         P. Sibaud
   Serrurerie                                                                           SARL Tavernier

Que la mémoire des uns et le talent des autres nous préservent de l’oubli.

 

 

 

 

___________________________________________________________________
 

RAZONNET : Croix oratoire sur une éminence rocheuse

Croix de raz mod.jpg

 

 


Date de création : 29/10/2008 @ 11:09
Dernière modification : 13/01/2015 @ 18:32
Catégorie : Un peu d'histoire
Page lue 2002 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

La commune en photos !

Panneau_commune.jpg

Vernassal_com_com_2017.jpg

Neige-gachat-17.jpg

Sous-bois16.jpg

Coquelicots_dans_champ_orge.jpg
Coquelicots dans un champ d'orge

Printemps.jpg

Vernassal et ses alentours

Le_bourg_13.jpg

Printemps3.jpg

Mont_Bar_12.jpg

Mont_Bar2_12.jpg

Vue sur le Mont Bar

Porte_de_puits.jpg
A RAZONNET

Fleurs_merisier.jpg

Printemps2.jpg

Lavoir.jpg
Lavoir de Vernassal

 
Place_nette_pour_culture.jpg
Préparation pour des nouvelles cultures

 

Fabien-aux-commandes-14.jpg

Neige_15.jpg

Lever_soleil_15.jpg

 

Haut_gachat.jpg

 

 

Lever_soleil2_15.jpg

Trains.jpg

Canton_ST_Paulien.jpg

Reflet1.jpg

Lever_soleil3_15.jpg

 

Reflet2.jpg

 

Printemps4.jpg

 

Vue_sur_gachat.jpg

Gachat face Est

Neige4_12.jpg

Neige3_12.jpg

Neige5_12.jpg

Neige6_12.jpg

Neige7_12.jpg

Neige_12.jpg

Paysages enneigés

Le_bourg_12.jpg

Le_bourg_2_12.jpg
Le bourg

Petit_troupeau.jpg



Sous_bois_2_12.jpg
Sous bois au printemps



Cavaliers_1_12.jpg
Des cavaliers dans la campagne

La_Prade_2_12.jpg

La_prade_12.jpg
La Prade bien humide

   

Gare_de_Darsac_ete.jpg
Gare SNCF de DARSAC

Ampilhac.jpg
Ampilhac

Chemin_vers_Moulis.jpg
Chemin vers Moulis

 Chantegris.jpg
Chantegris

Montagnac.jpg
Montagnac
 


 

Autres photos de la commune
Pont_1.jpg Epi.jpg Lever_se_soleil_en_octobre.jpg  Champ_de_ble.jpg Automne_sept2.jpg Prunelles_du_Velay.jpg Sur_les_hauteurs_de_la_commune.jpg Boulot.jpg
 Pont Gallo-romain  Epis d'orge Lever de soleil en Octobre  Le temps des moissons Couleur d'automne Les  prunelles du VELAY Sur les hauteurs Jeune boulot

 

^ Haut ^